Quoi de neuf?

Le Symposium des Professionnels en diabétologie 2019 :

Voir la vidéo des journées du Symposium

Voir la vidéo des photos du symposium

Un congrès placé sous le signe de la solidarité

La 8e édition du Symposium des Professionnels en diabétologie pédiatrique s’est ouverte le 14 novembre 2019, date de la journée internationale du diabète. Réunissant près de 150 personnes du milieu de la santé, ce symposium est un des rares qui dispensent une formation sur le diabète de type 1 et le seul à prodiguer cette formation en français.  Traitant des divers aspects du diabète des enfants, il fait le point sur les nouvelles approches et permet aux participants de connaître les dernières avancées en matière de soins, de suivis et de traitements. Présenté par le Centre de recherche du CHU Ste-Justine et organisé par Fred (la Fondation ressources pour les enfants diabétiques), ce rendez-vous réunit tous les intervenants en diabétologie pédiatrique : médecins, chercheurs, infirmières, pharmaciens, psychologues, nutritionnistes ou travailleurs sociaux, pour permettre à tous d’avoir une vue d’ensemble de la problématique et de trouver des solutions qui prennent en compte tous les  aspects de la dynamique familiale. C’est aussi une occasion unique de partager les expériences rencontrées dans le cadre de la pratique partout au Québec. Très prisé des professionnels de la santé, ce symposium attire chaque année de plus en plus de professionnels soucieux de parfaire leurs connaissances et de profiter de cet échange d’expériences sur le terrain. Cette année, on comptait d’ailleurs une augmentation de 36 % du nombre de participants.

L’ambiance était à la solidarité en cette journée internationale du diabète et tous les participants arboraient fièrement la couleur bleue. Tout le décor reflétait d’ailleurs ce sentiment depuis l’éclairage jusqu’aux accessoires. La mascotte sans nom a même fait son apparition lors du souper, accueillant les participants, tout de bleu vêtue avec un masque sans visage pour mieux exprimer le fait que le diabète frappe tout un chacun sans discrimination aucune.

Tous les participants ont pris de leur temps pour prendre la pose et saluer les familles touchées par le diabète de type 1.  Et, de fait, au cœur de ce rendez-vous, un thème trônait, celui de pouvoir mieux aider ces familles et de permettre aux enfants de mener une vie normale en restant en contrôle de leur diabète.