Journée mondiale du diabète

La Journée mondiale du diabète, organisée par la Fédération internationale du diabète (International Diabetes Federation) et soutenue par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), est la plus importante campagne mondiale de sensibilisation au diabète. Cette journée est célébrée chaque année le 14 novembre, jour choisi en l’honneur de Frederick Banting, né à cette date, qui, avec Charles Best, est à l’origine de la découverte de l’insuline.

Site officiel de la Journée mondiale du diabète 2015

Journée mondiale du diabète 2014: Démystifier le diabète

En novembre dernier, dans le cadre de la Journée mondiale du diabète 2014, la FID a invité la population du monde entier à se mobiliser pour faire de la saine alimentation un pivot de la sensibilisation au diabète.

Le 14 novembre 2014, afin de faire la lumière sur les principaux mythes qui persistent concernant le diabète, la Fondation pour enfants diabétiques était présente à la Place Victoria de Montréal. Des centaines de personnes sont venues rencontrer les infirmières et membres de l’équipe.

Lettre ouverte de Danielle Brien, directrice générale de la Fondation

Le 14 novembre 2014

Jour d’anniversaire de naissance de Dr Frederick G. Banting, le 14 novembre nous rappelle combien nous sommes redevables à ce chercheur et ses collègues C. Best, J. Collip et J.J.R. Macleod qui se sont acharnés au-delà de « chicanes » de propriété intellectuelle, budgets, et autres « tracasseries » propres aux milieux de la Recherche, pour nous livrer l’INSULINE!

Grâce à eux, depuis 1921, nous assurons la survie de nos enfants diabétiques et de toutes les personnes qui vivent avec le diabète de type 1.

L’excellent ouvrage de Michael Bliss(1), photos saisissantes à l’appui, retrace le parcours qui a mené à la découverte de ce que nous prenons peut-être pour acquis aujourd’hui : l’insuline.

Sans insuline, toute personne atteinte de diabète de type 1 (insulinodépendant, juvénile) ne survit pas.

Nous avons une pensée toute spéciale pour les parents, les enfants, adolescents et adultes qui reçoivent le diagnostic du diabète de type 1. Tous se rappellent très bien cette journée : la date, les détails, qui a dit quoi, qui a fait quoi et comment.

Notre fille était âgée de 20 mois au moment du diagnostic. Je crois avoir pleuré chaque matin des quelques 200 premiers jours qui ont suivi,  jusqu’au moment où j’ai accepté de comprendre combien nous étions chanceux – comme parents – de pouvoir garder notre fille en vie. D’avoir un accès sans réserve (ce qui n’est malheureusement pas le cas partout dans le monde…le saviez- vous?) à ce médicament qui non seulement nous la ramenait d’un semi coma mais lui permettrait de grandir, d’apprendre, d’expérimenter, de VIVRE.

Soyons réalistes, le diabète au quotidien, c’est un parcours du combattant. Selon les ressources de chacun(e), selon les jours, selon les étapes de vie, le parcours peut s’avérer plus ou moins difficile, pénible ou carrément insupportable. Il est toujours présent, exigeant et sans répit. Rien ne rend acceptable la maladie d’un enfant, d’un adolescent ou de la personne que nous aimons. Mais nous avons la chance de pouvoir intervenir, d’apprendre à contrôler du mieux possible. Les percées fulgurantes en haute technologie nous ont dotés d’outils impensables il y a à peine vingt ans. Des sommes astronomiques sont investies dans la recherche : l’espoir a sa raison d’être.

Aujourd’hui, entre deux injections ou deux bolus, accordons un moment de reconnaissance à cette équipe d’entêtés et d’illuminés grâce à qui nos enfants, nos adolescents et tout adulte diabétique de type 1 font partie de nos vies et nous épatent par leur résilience, leurs accomplissements et leur discipline.

Danielle D. Brien
Directrice générale
La Fondation pour enfants diabétiques

(1) Michael Bliss, The discovery of insulin, University of Toronto Press, 1982 (réédité en 2007)