Merci de donner pour les enfants diabétiques

Mesures prévues par le Ministère de l’Éducation

Selon les mesures prévues par le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), un financement global est accordé pour l’organisation des services aux élèves en difficulté. Par ailleurs, en soutien de sa politique de l’adaptation scolaire, le MELS met à la disposition des écoles des allocations supplémentaires selon le type de difficulté ou la condition de ces élèves. Ces allocations sont destinées à faciliter l’adoption de certaines mesures pour faciliter et promouvoir la réussite scolaire de jeunes présentant certaines difficultés. Ces difficultés permettant de faire une demande d’allocation pour ces mesures sont répertoriées selon un certain code.

Concrètement, qu’est-ce qui est prévu pour les élèves atteints de diabète de type 1 ?

Un enfant atteint de diabète de type 1 ayant un diagnostic de maladie chronique entre dans la catégorie d’un code de difficulté 33 pour raison de déficience organique puisqu’il a besoin d’intégrer des soins à sa routine.

Deux mesures vont donc s’appliquer pour les élèves diabétiques de type 1 :

Le Code 33

Un enfant diabétique peut se prévaloir du code (de difficulté ) 33 prévu par le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, pour raison de déficience organique due à son diabète puisque des soins sont requis (mesure de la glycémie, administration d’insuline, etc.). L’école peut donc s’organiser en conséquence pour qu’il bénéficie des mesures de soutien prévues.

Le Tiers Temps

Cette mesure lui permet de bénéficier de temps supplémentaire – Prolongation de la durée de l’épreuve jusqu’à un maximum équivalent au tiers du temps normalement
alloué. La passation des épreuves doit toutefois se dérouler au cours d’une seule journée et certaines dispositions doivent être prises de façon à ce que la prolongation se fasse sans que l’élève ne soit en contact avec les autres élèves à l’heure du dîner ou au cours des pauses, pour réaliser certaines tâches à l’école (par exemple un examen).  Cette mesure peut être intégrée à son plan d’intervention à l’école pour faciliter son cheminement et éviter qu’il ne soit pénalisé par les malaises qu’il ressent, par exemple lors d’une hypoglycémie (fatigue, étourdissement, manque de concentration) jusqu’à ce que son taux de sucre remonte et qu’il se sente mieux.

Réf. L’organisation des services éducatifs aux élèves à risque et aux élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA)