Droits de l’élève

Quand on est diabétique, il faut savoir qu’on a, comme tous les élèves, des droits à l’école. Par-dessus tout, on a le droit d’être en sécurité, soutenu et intégré.

  • Droit à la sécurité :

Quand on est diabétique, on doit pouvoir traiter son hypoglycémie ou prendre une collation dès qu’on en a besoin qu’on soit. Le même principe s’applique à la vérification de la glycémie et à l’administration d’insuline. Pour prévenir une hypoglycémie, on a besoin d’avoir assez de temps pour terminer son repas et ses collations.

  • Droit au soutien :

Au moins deux membres du personnel doivent être formés pour assurer un soutien. En cas d’hypoglycémie avant ou pendant un examen, on pourrait avoir besoin de plus de temps pour le terminer quand on est diabétique. De plus, lorsque la glycémie est élevée, on pourrait avoir besoin d’aller plus souvent aux toilettes. Il faut que ce soit permis.

  • Droit à l’intégration :

Quand on est diabétique, on a le droit d’être intégré aux activités (physiques, parascolaires ou des événements spéciaux). Grâce au soutien et à la planification, c’est possible. C’est pourquoi il est important d’avoir une bonne collaboration entre l’école et la famille. D’autre part, des rendez-vous fréquents chez le médecin ne doivent pas être pénalisés. Ils font partie du quotidien quand on a le diabète.

 

Voir la vidéo